• English
  • Français

Pâques 2016 à Ndako Ya Biso

19-avr-2016
FG - Garçons

 FG - Filles

 

Comment les enfants de la rue accueillis par les centres Ndako Ya Biso ont-ils vécu la fête de Pâques ?

D’abord, le lundi de la semaine avant Pâques, 31 enfants et 7 éducateurs sont partis pour le centre spirituel de Manresa à la sortie de Kinshasa, là au cœur d’une petite forêt, on retrouve les 14 stations du chemin de croix avec des images très simples mettant en scène des personnages africains que les enfants peuvent facilement reconnaitre. Au cours de ce chemin de croix, les enfants ont vécu toute la souffrance de Jésus et ont pu souvent se retrouver rejetés comme lui. Mais ils ont aussi été attentifs à la souffrance de la maman de Jésus, à la compassion de Véronique. Après le chemin de croix, ils se sont assis en cercle, les garçons de leur côté et les filles du leur, en vue de se laver les pieds les uns aux autres. Après l’explication de ce geste, les enfants sont bien entrés dedans et chacun a pu s’agenouiller devant un ami avec lequel il avait été en conflit, lui laver les pieds, l’embrasser et se réconcilier avec lui. C’était un très beau moment.
Le mardi, les enfants ont pu voir le film de la passion de Jésus, et plusieurs ont été très émus en voyant la souffrance et le rejet de Jésus par tout son peuple et puis le fait que Jésus ne répondait pas aux injures mais pardonnait.

Le samedi, l’abbé Nicolas est venu à midi célébrer la messe de Pâques avec les enfants: une trentaine de garçons, une dizaine de filles ainsi que leurs éducateurs étaient présents. Le prêtre a pris l’évangile de la résurrection puis a expliqué que la mort c’est la vie dans la rue et la résurrection, la vie de retour dans la famille et dans l’école.

« La résurrection est possible, nous croyons que le Seigneur peut aider chaque enfant présent à retrouver sa vie, sa dignité, sa place en famille et ainsi à vraiment ressusciter avec Jésus. », message fort de l’homélie de l’abbé. Les enfants ont prié pour leur famille et pour leur retour.
Après la célébration, un bon repas de fête avait été préparé (poulet, chenilles, riz et haricots) et a été partagé avec joie par tous les enfants mais aussi par quelques visiteurs qui s’étaient joints à la célébration. Chacun a pu boire sa boisson sucrée et la fête s’est bien terminée.

Kinshasa, le 27/3/2016

Jean-Pierre Godding

 

Bénédiction Repas

Nos partenaires